Djeffa Tisserand

« Vous voulez que je vous dise un secret ?
Très honnêtement, je ne sais pas vraiment ce qu’elle fait, la Djeffa Tisserand.
Je ne sais pas exactement comment elle les accompagne toutes ces personnes, ces femmes (mais pas que) qui ont besoin d’aide.
Et franchement, je m’en fiche. Enfin, non, je m’en fiche pas. Juste, ça n’est pas l’important.
L’important, c’est que c’est Djeffa et que c’est déjà tout un roman cette meuf là…
Djeffa, souvent elle me fait grave rire, parfois elle m’énerve un peu (surtout quand elle a raison et que moi pas, ce qui n’arrive jamais) et toujours elle me remue.
Oui, vous savez, le genre de personne qui, justement, ne laisse personne indifférent, parce qu’elle est tellement… tellement… Tellement, quoi !
Si vous voulez tout savoir, Djeffa et moi, on s’est vues en chair (beaucoup) et en os (raisonnablement). Même qu’on a mangé indien. On n’a pas arrêté de parler pendant 2 heures et c’était trop bien. Depuis, on ne s’est plus quittées, c’est ainsi.
Djeffa, elle fait partie des personnes qui font qu’un jour j’ai écrit le texte de ma vie. Nous sommes des panthères, des vraies.
Au fait… Moi, c’est Morgane, une des marraines de Saâkti. Même que je sais des choses sur Djeffa et Saâkti que je ne vous dirai pas (la phrase inutile juste pour se la péter).
Je ne vous parlerai pas non plus de moi, après tout, vous êtes là pour elle.
Je ne vous recommanderai pas de cheminer avec elle, je suis certaine que si ça doit se faire, ça se fera.
Alors si vous ressentez, là dans votre ventre, que vous devez absolument la contacter, faites-le. Point barre. »
Morgane Sifantus

C’est quoi tous ces mots bizarres ?

Déjà, avant de te répondre, je vais peut-être me présenter ?

Je suis Djeffa, bienheureuse maman épuisée de deux garçons. Je suis née il y a fort longtemps à la Martinique. J’y ai reçu une éducation stricte sans être sévère et j’ai poursuivi ma scolarité dans un établissement privé catholique. Oui c’est nécessaire que tu saches cela pour la suite, ça t’évitera de te demander pourquoi je suis aussi psychorigide, libertaire ou carrément laxiste. Je ne me revendique pas d’une église, mais seulement disciple du Christ. Je n’y renonce pas mais je ne laisse personne réfléchir à ma place. D’ailleurs, tout bon croyant doit savoir que tout esprit doit être discerné. Donc rien ne vous oblige à croire aveuglément ce que j’écris.

J’ai poursuivi des études de Droit à Toulouse, où je vis encore. J’ai donc commencé ma carrière professionnelle en tant que consultante en droit du travail auprès de cabinets d’expertise comptable ou d’associations. En 2010, j’ai choisi d’être freelance grâce au statut autoentrepreneur. Je proposais des conseils en droit du travail aux petites entreprises et aux particuliers, et j’assurais également des formations en droit de la santé auprès des soignants dans des cliniques. Mon sujet de prédilection : les soins palliatifs.

Répondre aux « pourquoi »

Au fur et à mesure des consultations, mes conseils se faisaient de plus en plus spirituels et de moins en moins juridiques, en tout cas un mélange assez particulier des deux. Je me suis rendue compte que les gens ont besoin de parler, de partager, mais surtout d’aller plus loin que les interactions sociales et humaines. Comprendre, aller plus au fond de son âme pour y trouver des certitudes. Chercher en quoi, en qui avoir confiance. Pourquoi ça m’arrive à moi ? Qui va me soutenir dans cette étape difficile de ma vie ?

Tu es bien tombé l’Ami. Je crois que j’ai toujours aimé, écouté, accompagné, et soutenu ceux qui viennent à moi. J’ai découvert que j’ai cette réelle compétence en moi et que mes diverses expériences personnelles m’avaient formée pour faire « ça » aujourd’hui.

Je dois avouer que j’ai eu moi-même une grosse période de questionnements :

Mais « guide spirituel » ça fait pas gourou ? Tu es sûre de vouloir faire ce truc ? Mais on va te prendre pour une folle, arrête tes bêtises ! Je t’assure Djeffa, on va se moquer de toi si tu commences à dire que tu fais des prières de délivrance ! Han tu vois, tu as honte de l’écrire. Et puis les cathos de ton entourage vont te huer et dire que tu fais du syncrétisme. Non, ce n’est pas un métier !

En fait, je n’ai pas envie d’être guide de qui que ce soit. Montrer un chemin ou une direction, très peu pour moi. Par contre, je veux bien faire un bout de chemin avec toi. Je veux bien garder les bras levés quand tu aurais tendance à les laisser tomber. Oui, je prie. Je médite des textes sacrés, chrétiens, juifs, musulmans, bouddhistes … Mon blog ne sera pas prosélyte. Il est bienvenu au partage respectueux avec celui qui ne croit en rien.

Je ne prétends pas tout savoir, seulement savoir où chercher. Ceci vaut en droit comme en spiritualité.

Tout ça pour te dire que la Justice et la Spiritualité sont importantes dans ma vie.

…Surtout si j’invente des mots !

Han, mais j’ai pas répondu à ta question ! C’est pas grave, allez ! J’ai tout un blog pour ça.

Djeffa Tisserand

Aâktivités

Accompagner

La Justice, une nécessité pour tout Être. Je mets toutes mes compétences juridiques et spirituelles pour vous aider à trouver le juste ancrage.Réclamer Justice n’est pas demander vengeance.

 

Saâkshop

Une question, un Oracle

Vous vous posez une question précise et vous avez besoin d’une direction ? Je peux vous accompagner, en utilisant parfois un oracle tel que Belline ou La Triade, ou simplement une lecture intuitive

J’achète

                                         


                                                                                   Question de droit                                                         

Une question juridique hors rédaction de contrats

J’achète !

 

                                     


                                      Guidance de Justice

 
Apprendre à ce qui est juste pour soi. – S’ancrer et équilibrer le féminin et le masculin en soi – Tisser des relations bienveillantes – Vivre une vie juste

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Contaâkt

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message